10 façons simples et délicieuses de cuisiner la patate douce

La saison de la patate douce revient pour notre plus grand bonheur ! Si vous ne l’avez jamais vraiment cuisiné, voici 10 façons simples et gourmandes de la préparer.

Dans le cadre d’une alimentation durable, nous ne pouvons que vous recommander de réduire votre consommation de viande et de privilégier des fruits et légumes locaux et de saison. Sachez que c’est le cas pour la patate douce, qui se cultive facilement en France et dont la meilleure période est d’octobre à mars.

Sachez que la patate douce n’a rien à voir avec les pommes de terre (qu’on appelle à tort patates). Côté nutrition, elle est plutôt très cool et est une excellente source de vitamine A, de potassium, de cuivre, de manganèse (je ne sais pas à quoi ça sert mais apparemment il vous en faut pour avancer dans la vie), de fibres et d’autres trucs sympa pour votre body.

En cuisine, la patate douce peut se préparer pour quasiment toutes les recettes de pommes de terre que nous connaissons. Si vous n’avez que 2 minutes à consacrer en cuisine, vous pouvez tout à fait la cuire au micro-ondes, coupée en petits quartiers et humidifiée. Si vous avez plus de temps, détendez-vous, et découvrez ces 10 façons de cuisiner vos patates douces.

En frites

La prochaine fois que vous faites des frites, essayez donc de remplacer vos Charlotte par des patates douces. Comme pour des frites « classiques », la méthode en deux cuissons permet d’apporter plus de doré et de croustillant. Après, quoiqu’il arrive, la frite de patate douce restera toujours plus molle que la pomme de terre. I don’t know why.

En chips

Là encore, on reste dans du fati fatos. Pour l’apéro, tentez la chips de patate douce, coupée en rondelles fines, frites et parsemées d’un peu de fleur de sel. Allez donc en tremper quelques unes dans du houmous maison bien épicé, vous nous remercierez plus tard.

En toast

On passe aux choses sérieuses (mais toujours très simples) avec la version toast. C’est plus gourmet, c’est plus instagramable, c’est plus foodista. Selon la taille de votre patate, coupez des tranches ou des rondelles de 1cm d’épaisseur et faites-les cuire au four (25 minutes à 180°C devraient faire l’affaire). Selon vos envies, dressez des toasts avec des tartinables, des graines germées, des crudités, des pickles…

crédits : @clean_body_

En gnocchi

Ils seront encore plus gourmands que des gnocchi classiques grâce au goût sucré de la patate douce. Pour les étapes de la recette, je vous conseille d’aller faire un tour chez Emilie Murmure qui propose une déclinaison gourmande avec de l’épinard et de la sauge.

Farçies

Cette version fonctionne mieux avec de petites patates douces. Vous les coupez en deux dans la longueur, vous évidez le milieu en prenant soin de ne pas l’écorcher à vif non plus, puis vous mixez la chair prélevée avec les ingrédients de votre choix (farce, légumes, fromages…). Pour la version végétarienne, j’opte pour un mix shiitake, tofu fumé, oignons, ail et persil plat.

En purée

Une fois cuite à l’eau, écrasez votre patate d’amouuuur et mélangez-la avec du lait de coco, du paprika fumé et des feuilles de coriandre. TROP SIMPLE. TROP BON.

En soupe

Là aussi on peut se faire plaisir avec des déclinaisons asiatiques. Mixez votre patate avec un peu d’eau de cuisson, de bouillon ou de lait (coco, amande, soja…) et ajoutez quelques herbes et épices. Le combo gagnant ? Coco, gingembre, curry rouge (en pâte) et coriandre.

Rôties au four

Une des plus jolies façons de préparer la patate douce en automne. Dimanche prochain, vous filez au marché, vous chopez de la patate et quelques autres légumes racines (panais, navets, pommes de terre…), vous les enrobez d’un peu d’huile d’olive, d’herbes, de fleur de sel, de sauce soja et d’épices (paprika, ras el hanout, cumin, épices chili…). 30 minutes au four avec des oignons. Tuerie.

Toutes simples au four

Certainement la version la plus adaptée pour les fainéants, mais également une des plus goûteuse ! Coupez votre patate en 2 ou en 4 selon sa taille, un peu de fleur de sel, et hop au four. Vous la dégusterez à la petite cuillère avec un tzatziki bien frais à l’aneth.

Au fait, entre temps j’ai regardé ce qu’était cette histoire de manganèse. C’est un composé indispensable à notre survie (mais pas trop sinon c’est toxique) et si vous en manquez, vous aurez des problèmes de peau et de cholesterol. Mangez donc des patates douces !

Articles pour vous

Newsletter inspirante

À découvrir