Couv-DIY-Cuisine-et-Confinement
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

Cuisine et confinement : après le pain, que peut-on faire maison ?

Confinement oblige, il n’est pas toujours évident de trouver tout ce qui se trouve sur notre liste de course. Après le pain, que peut-on faire d’autre facilement dans sa cuisine ?

Les français reprennent goût au fait-maison ! Bien que la tendance se dessine déjà depuis quelques années, le confinement a remis plus que jamais les français aux fourneaux ! Pour 29% d’entre eux, cuisiner est même un loisir pendant cette période. Et comme nous avons le temps, les français s’occupent en famille et partagent leurs réalisations sur les réseaux sociaux. Les brioches et les pains de campagne inondent nos feeds Instagram. Et si on allait encore plus loin ? Maintenant que chacun s’est improvisé boulanger ou chef de son petit restaurant à domicile, pourquoi ne pas préparer soi-même d’autres ingrédients ?

Faire son levain, le prochain level !

Lui aussi se fait peu à peu sa place sur Instagram. Et pour ceux qui y auraient échappé, le levain est une matière vivante et fascinante qui sert à la fabrication de pain. Pourquoi fascinante ? Parce qu’au fil des jours, on peut l’observer s’activer, gonfler et évoluer grâce au principe de fermentation. Et pas besoin d’avoir fait un master en chimie pour cela ! Pour faire son levain soi-même il vous faut de la farine et de l’eau. C’est tout. Et comme pour toute préparation de qualité, le choix des ingrédients est ES-SEN-TIEL ! On préfèrera une farine de seigle bio et de l’eau de source ou filtrée. La tradition veut que vous baptisiez votre levain ! Ce dernier est fascinant mais néanmoins capricieux, car il lui faut du temps. Son processus de fabrication ne se chronomètre pas. Ça tombe bien, puisqu’on en a justement, du temps !

Alors, à vous qui réalisez votre pain maison ou qui avez pour projet de le faire, et si vous passiez au level supérieur avec un pain au levain naturel ? Voici une recette pour faire son levain soi-même. C’est parti !

faire-son-levain-confinement

1001 pâtes

Oui, c’est vrai, en témoignent les premières bousculades en supermarché, les pâtes, c’est un peu (la vie) notre aliment de base. De notre côté, ça nous évoque la nonna en cuisine qui prépare le repas pour toute la famille. La tradition se perd cependant petit à petit, notamment parce qu’il est plus facile de d’en trouver en grande-surface (fraîches ou non). Mais on ne va pas se mentir, rien ne vaut celles qu’on fait chez soi. Ce n’est d’ailleurs pas si compliqué ! Cela demande seulement un peu de… temps 🙂

Côté ingrédients, il vous faudra 3 œufs et 300g de farine. Côté ustensiles, rien de très difficile à trouver non plus : vos mains, un laminoir (ou bien un rouleau à pâtisserie si vous êtes courageux.se) et un étendoir à pâtes (mais celui à linge marche très bien aussi, si si). Une fois les ingrédients mélangés, travaillez-les avec vos mains jusqu’à obtenir une texture bien lisse pour former une boule. Filmez-la et laissez-la reposer une trentaine de minutes. C’est là que ça se corse. Il faut maintenant l’étaler : plus facile avec le laminoir, un peu plus sportif au rouleau (une deux, une deux !). Coupez ensuite vos pâtes selon la largeur souhaitée et laissez sécher !

faire-ses-pâtes-confinement

Légumes à l’infini

On oublie les idées reçues, même dans un 30m2 il est possible de se créer un mini potager. Comment ? Grâce à la méthode du regrowing. Tout droit venu des Etats-Unis (surprenant ?) le regrowing consiste à faire grandir ses propres légumes à partir des trognons, tiges ou autres épluchures. Côté matériel, pas besoin d’être sur-équipé ! Il vous faudra principalement une fenêtre, un peu de terre, de l’eau et des restes de vos fruits et/ou légumes. Grâce à cette technique, on opte pour le zéro déchet et on contribue à la multiplication végétale. Evidemment, à chaque plante sa méthode. La Ruche qui dit Oui nous en dit un peu plus sur comment s’y prendre !

Et si, pendant le confinement, on se mettait à créer son mini potager ?

regrowing-cuisine-et-confinement

© La Ruche qui dit Oui !

Pickles pickles colégram

Il y a quelques jours, on vous expliquait les bienfaits de la fermentation pour notre organisme et pour notre planète. Dans un contexte de confinement, ce procédé naturel et biologique revient en force dans les foyers. Il permet notamment de conserver les aliments plus longtemps. Alors voici la recette craquante pour apporter la touche qui fera la différence dans vos préparations.

Pour cela il vous faut un bocal hermétique, vos légumes préférés, 200 ml d’eau, 100 ml de vinaigre de cidre ou de vinaigre blanc, un peu de sucre (50g) et 1 cuillère à soupe de sel. Vous pouvez aussi utiliser des herbes pour les parfumer.

Portez à ébullition dans une casserole l’eau, le vinaigre, le sucre et le sel. Puis ajoutez les légumes coupés en morceaux et laissez cuire 5 minutes. Versez le tout dans un bocal avec quelques aromates (herbes, ail, baies…). Une fois refroidi, fermez le bocal et conservez-le au frais !

faire-ses-pickles-confinement

Granola ! Mon cœur danse la macarena

Non, le confinement n’est pas une raison pour sauter le petit-déjeuner ! Quelques mois plus tôt, nous vous dévoilions notre recette de granola, pour un petit-déjeuner sain, gourmand et durable. Le moment est venu de vous la recycler (oui,ça marche aussi avec les sujets du blog !). Dans la mesure du possible, veillez à vous approvisionner avec des produits en vrac, bio, régionaux ou français.

Côté ingrédients, vous aurez besoin de 300g flocons d’avoine, 1 à 2 poignées amandes décortiquées, 1 à 2 poignées de noisettes décortiquées, au choix : graines de sésame, graines de courge, graines de tournesol, fruits secs…, 1 verre de jus de pomme, 3 cuillères à soupe de miel, 2 cuillères à soupe d’huile.

Mélangez les flocons, les fruits secs et les noix dans un grand saladier. Puis faites chauffer à la casserole le miel, le jus de pomme et l’huile, juste le temps de liquéfier et mélanger les ingrédients ensemble (ne faites pas chauffer trop fort ou trop longtemps). Versez la base liquide sur la base sèche et mélangez bien. Etalez sur une plaque recouverte de papier de cuisson et mettez au four à 140 degrés pendant 30 à 40 minutes. Le granola est prêt quand il commence à être doré de manière uniforme. Sortez la plaque et laissez refroidir avant de mettre en bocal.

granola-cuisine-et-confinement

Faisons de la faisselle

Maintenant que vous avez la recette d’un délicieux granola, il va falloir trouver un laitage avec lequel le manger (les alternatives végétales sont aussi très bien hein). Ça tombe bien, on a justement une recette de faisselle maison pour vous.

D’ailleurs saviez-vous que la faisselle est à la fois le contenu (le fromage) et le contenant (le moule) ? Et sa préparation est plutôt simple ! Il vous faut 1 litre de lait cru, un yaourt grec et 4 gouttes de présure (chez votre fromager, en magasin bio…). Vient le moment de la préparation. Pour cela, il faut vous équiper d’un thermomètre et faire chauffer le lait à 22°C. Puis dans un bol, versez le yaourt ainsi que la totalité du lait petit à petit. Enfin, ajoutez la pressure et laissez la préparation pendant 24h pour que le lait puisse cailler. Enfin, mettez le tout au réfrigérateur pendant une dizaine d’heures.

faisselle-cuisine-et-confinement

© ChefNini

On vous en remet une couche ?

La pâte à tartiner reste quand même la petite douceur qui fait du bien sur vos brioches ou granola maison. Alors, pourquoi ne pas pousser le plaisir jusque là et dire ciao au Nutella une bonne fois pour toutes ? Aficionados des pâtes choco-noisettes, on vous a trouvé LA recette parfaite ! Sans surprise, il s’agit de celle de Christophe Michalak (testée et approuvée par toute l’équipe !). Pour sûre, après l’avoir goûtée, les pâtes à tartiner industrielles ne rentreront plus jamais chez vous (et même après le confinement) !

Il vous faudra : 270g de noisettes entières, 120g de sucre en poudre, 150g de sucre glace, 150g de chocolat au lait à 40% de cacao, 25g de poudre de lait, 10g de cacao amer en poudre, 5g d’huile de pépins de raisin (ou de tournesol), 3g de sel fin.  Maintenant que vous avez l’eau à la bouche, il ne vous reste plus qu’à suivre les étapes par ici !

N’hésitez pas à nous partager vos recettes ou vos astuces cuisine et confinement !

faire-sa-pâte-à-tartiner-confinement

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

Newsletter inspirante

Articles pour vous

Newsletter inspirante

À découvrir

Savourez notre

newsletter inspirante