Agriculture Urbaine_Couverture-Blog 1921x843

L'agriculture urbaine

En France, les jardins potagers se multiplient dans nos villes pour répondre à l’envie croissante d’un retour à la nature, au besoin de campagne en ville. Ces initiatives permettent également de lutter contre l’individualisme présent dans les métropoles, notamment grâce au partage et à la cohésion qu’elles engendrent. Les habitants ne se sentent alors plus simples consommateurs mais également acteurs de leur alimentation. Pourtant, l’utilité des potagers en ville et la pollution urbaine interrogent toujours.

Pour ce cinquième épisode de Racines, nous avons voulu creuser le sujet et savoir si l’agriculture urbaine pouvait être nourricière, si nourrir était son seul objectif et enfin comprendre l’impact de la pollution urbaine sur les cultures. 

Agriculture Urbaine_Galerie-Photos

Crédits photo @ Agence Cru

À la microferme des États-Unis

Direction les États-Unis, pas ceux d’Amérique, mais bien ceux de Lyon, un quartier populaire conçu par l’architecte Tony Garnier à la fin des années 20. 

Fermier engagé, Philippe Zerr nous a accueilli dans sa ferme urbaine, bien décidé à prouver que faire pousser des fruits et légumes en ville est possible ! Ouvrant le champ des possibles, cet agriculteur des villes transforme des espaces urbains délaissés en jardins productifs à Lyon. Depuis 2016, il cultive, récolte et vend, à des habitants désireux de consommer des légumes en circuits ultra-courts. 

Mais son projet ne s’arrête pas là. Outre le fait de nourrir les citadins, l’objectif de Philippe est d’utiliser l’agriculture urbaine comme levier pour végétaliser toute la ville. Une manière de la désartificialiser, de réduire la chaleur lors des pics estivaux, d’absorber l’eau des précipitations et enfin de servir de refuge à la biodiversité.  

Retrouvez tous nos épisodes

Savourez notre

newsletter inspirante