Expo Japan Eat Good, à vos baguettes !

Expo Japan Eat Good, à vos baguettes !

Sous le patronage du Ministère de l’Agriculture Japonaise et dans le cadre des « Semaines de la Culture Culinaire Japonaise » se tient en ce moment – et jusqu’au 23 Février, l’exposition « Japan Eat Good ».

Direction le quartier du Marais, au sein de la haute plaque tournante des tendances, spécialement aménagée pour l’événement : l’Imprimerie de Paris.

Ce n’est pas un mythe, la gastronomie japonaise est synonyme de raffinement et d’équilibre, mais que nous réserve la « Japan Eat Good » ?

Galerie Japan Eat Good

4 familles de produits – chéris par nos palais occidentaux, avides de saveurs et de goûts nippons – ont été sélectionnées, dénichées et soigneusement importées par l’équipe organisatrice.

Commençons avec l’apéritif bien sûr, et le fameux « Saké », cet alcool de riz inconditionnel des réceptions japonaises.

Pétillant, nature ou aromatisé, on le trouve aujourd’hui sous toutes les formes. J’en profite alors pour vous livrer cette tradition asiatique dont nous devrions nous inspirer ! Selon les règles d’hospitalités japonaises, les invités doivent être accueillis en permanence dans les diverses lieux de bouche, comme s’ils étaient chez eux. Ainsi, pour respecter l’esprit de cette tradition, le principe de la « Keep Bottle » a été créé. Les clients réguliers ont la possibilité, dans leur bar favori, de marquer de leur nom leur bouteille d’alcool et de la laisser en réserve pour finir sa dégustation, selon leur bon vouloir. Ces derniers sont heureux d’être reçus avec ce geste de bienveillance. A importer d’urgence par ici ! Comme a su le faire le chef parisien Daniel Rose, dans son restaurant Spring.

 

Sur ce, passons aux nouilles, qui figurent dans le quotidien des japonais : les Soba et les Udon. A base de sarrasin pour les premières – d’où leur couleur brune, et farines de blé pour les secondes, elles se dégustent en salades, en soupe, etc. Et avantage pour les Soba ; elles apporteraient longévité à quiconque les consommerait !

Au tour maintenant de la sauce Soja, la star de nos placards pour assaisonner viandes, poissons, salades et j’en passe ! A noter que les japonais en consomment en moyenne 7 litres par habitant et par an !

Tour d’horizon des différentes variétés qui existent, en raison d’une méthode de production et une qualité d’ingrédients, différentes.

Den-e-mon tamari ? Parfaite pour accompagner tofu, légumes mijotés et teriyaki.

Tatsuno ? Connue pour son goût plus salée que les autres. Ou encore Shirodashi ? La sauce soja blanche, idéale pour assaisonner les viandes grillées.

 

Et pour terminer, rien de mieux que du sucré avec une sélection de bonbons japonais aux goûts acidulés et aux couleurs électriques !

Cette exposition est donc l’endroit parfait pour découvrir les produits phares du pays du Soleil Levant et s’initier à sa gastronomie. Un programme d’ateliers de cuisine, de dégustations et de rencontres, concocté par le magazine Fricote est également proposé !

 

1 Commentaire

Publier un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest