couv-infographie

[Infographie] Bio ou non-Bio : vers quelle agriculture se tourner ?

Dans un contexte où l’alimentation durable est au coeur de tous les débats, est-il nécessaire d’acheter l’ensemble de ses fruits et légumes en bio ? Petite infographie des bonnes pratiques pour bien faire votre marché.

L’agriculture biologique, c’est automatique ?

Qui n’a jamais hésité entre un avocat bio ou non bio ? La méthode de culture, le prix, ou encore la provenance, sont des facteurs non négligeables lors du choix de ses fruits et légumes. Sur quels critères la certification peut-elle se justifier ? La bio est-elle la meilleure garante de leur qualité ?

Rappelez-vous, l’année passée on vous parlait des fruits et légumes les plus contaminés par les pesticides. En tête de liste, on retrouve le raisin, les cerises et les fraises ou encore le céleri branche, les endives et les herbes fraîches. Vous vous sentez perdus face à toutes ces variantes ? Pas de panique !  Alex et Alex ont réalisé une infographie très bien faite pour y voir enfin plus clair. C’est en s’appuyant sur la synthèse des meilleures connaissances sur le sujet que l’entreprise de livraison de fruits et légumes l’a établi. L’objectif ? Partager les bonnes pratiques tout en nous faisant réaliser des économies au quotidien !

Infographie-bio-AlexAlex0319-NEW-BD

© Alex et Alex

Le biologique en pratique

Depuis plusieurs années, la tendance pour les marques est de se convertir au bio. Qu’il s’agisse des fruits, des légumes, viandes, produits laitiers etc, le bio se mange à toutes les sauces !

Pour rappel, le terme « bio » désigne une denrée alimentaire issue d’une production n’utilisant aucun produit chimique de synthèse. Ces derniers sont marqués par le label « AB » au niveau national et « l’eurofeuille » à l’échelle européenne. Il est important aussi de préciser qu’un produit labellisé bio dans un pays étranger reste bio lorsqu’il arrive en France ! Une pomme qualifiée de bio en Ukraine le restera arrivée en France, bien que les contrôles de qualité pour l’obtention des labels ne soient absolument pas les mêmes entre les pays…

Et en ce qui concerne le prix, payer plus cher des produits bio ne se justifie pas systématiquement. En effet, certains fruits, comme le melon, sont très peu impactés par l’utilisation de pesticides. C’est pourquoi son mode de production est sensiblement similaire, tout comme devraient l’être les prix.

Enfin, on distinguera le bio industriel des exploitations familiales ou des fermes biologiques qui permettent de trouver des fruits et légumes de qualité.

Articles pour vous

Newsletter inspirante

À découvrir