Les Cafetiers, le coffee shop planqué du 2ème

Ouvert il y a deux mois par quatre associés aux profils de baristas-voyageurs, Les Cafetiers ont des airs de Brooklyn, Copenhague ou Berlin. Un café stylé où l’on parle parfois anglais pour commander des cafés serrés et des salades élégamment composées. Chic et relax.

Qui ?

Un quatuor de potes, du genre globe-trotters, passés entre autres par le Canada et la Nouvelle-Zélande. Amis depuis leurs études à Annecy, ils ont écumé une foultitude de coffee shops aux quatre coins de l’Europe avant de monter leur projet. Derrière le comptoir, on retrouve le plus souvent Charlotte (ex-marketing et com’) mais il y aussi Ludovic (stewart et ancien manager de restaurant à New York) et Alban, pilote de ligne, tout comme Jérémy, le Britannique, qui met au point les recettes du lunch.

Où ?

C’est en Presqu’île, dans un quartier Grôlée qui semble enfin passer la seconde, que les Cafetiers ont posé leur Marzocco (parmi les rolls du genre pour situer). Après trois mois de travaux et pas mal d’huile de coude, l’ancienne boucherie est devenu un adorable café pile dans l’ère du temps (oui, hipster et alors ?) avec parquet blond, carreaux de ciment et murs blancs. Il y a une guirlande de loupiotes au fond, une carte du monde revisitée en couleurs, des palettes customisées pour devenir des étagères et une chaise haute dans un coin, preuve irréfutable que la bande est family-friendly. On like le distributeur d’eau old-school et les cadres graphiques, composés, confie Charlotte, « à partir du livre Visual Families dépecé ». On surlike surtout la terrasse de poche, arrière-cour végétalisée par Du Vert au Balcon, qui aligne une poignée de tables où prendre le frais, l’air et sortir son briquet.

Quoi ?

Un café-cantine-bureau-salon de thé où l’on commande des thés Rishi et des cafés haute-précision (la machine est réglée plusieurs fois par jour). Les grains sont torréfiés à Paris (Café Coutume) et disponibles à l’achat, au sac. Il y a aussi des jus en bouteilles, des bières artisanales de la brasserie du mont Blanc, des pâtisseries Pièce of Cake (on ne présente plus le carrot cake), des scones et du granola le matin. Le midi, on hésite entre 4 sortes de sandwichs, toastés ou pas, disponibles par moitié (jambon/ gruyère/ feta/ raisins frais ; saumon/ yaourt grec/ wasabi…) ou 2 types de salades dont une vegan (penne/ courgettes/ amandes/ tomates séchées ; salade red chard/ poire/ gorgonzola/ grenade et vinaigrette au champagne…), renouvelées chaque semaine.

assiette-dej

cafe-scones

Comment ?

Appétissant et hautement « instagrammable ». En prime, c’est très très bon. Le pain vient du Moulin de Léa à la Croix-Rousse et les légumes de la Maison Fressenon, à Cuire. Inspirée par les préparations d’Ottolenghi (Londres), la bande mixe en effet végétaux et légumineuses dans un festival de couleurs et de détails qui dépotent. Le tout sonne sophistiqué et vitaminé, joliment healthy-trendy. Forcément, les prix sont dans le même ton.

Bientôt ?

D’ici quelques jours, Les Cafetiers lanceront leurs brunchs (comptez une vingtaine d’euros). Au menu : salades, avocado toasts, viennoiseries, scones…

[vc_separator type=’full_width’ position=’center’ color=’#000000′ thickness= » up= » down= »]Les Cafetiers – 36, rue Ferrandière, Lyon 2e. Tél. : 04 72 16 01 64.

6,50 € le sandwich complet, 4 € la salade ou la pâtisserie, formules à 9 ou 12 €.[vc_separator type=’full_width’ position=’center’ color=’#000000′ thickness= » up= » down= »]

Newsletter inspirante

Articles pour vous

Newsletter inspirante

À découvrir

Savourez notre

newsletter inspirante