Les Pinces : nouvelle adresse mono produit à Paris

Avec la folie des restaurants mono produits qui a sérieusement atteint la capitale ces dernières années, il manquait au panthéon, une place dédiée à nos amis à pinces (hors le Lobster Bar of course).

C’était sans compter sur l’ingéniosité de 4 parisiens accros aux homards pour y remédier ! Au cœur du Marais (la couleur est annoncée, c’est aux chers bobos parisiens que l’on s’adresse), s’est ainsi ouvert depuis 3 semaines, le restaurant Les Pinces. Carte courte comme il se doit : deux plats à base de homard et pour contrer l’offre, tout en soutenant le niveau : une côte de bœuf 500g.

Entre le Lobster Roll (un homard servi dans un pain toasté) et le Homard Rôti 500g, mon choix est vite fait : ce sera la version pure produit. Il est temps de voir ce que vaut l’animal, au prix unique de 25€ seulement.

IMG_3564

Etant plutôt sceptique sur la qualité que l’on peut offrir, dans de telles conditions, je guette l’arrivée du plat. Je reconnais alors que l’assiette (le plateau devrais-je dire) en jette : la quantité est là. Nous parlons évidemment de homards canadiens – sans qui, les fondateurs le reconnaissent volontiers, l’offre ne serait pas la même. Quoi qu’il en soit, les homards canadiens, que j’ai pu découvrir bien vivaces dans leur vivier installé en sous sol, ont un beau calibre. Servis avec frites maison et salades.

Et chose amusante importée tout droit des US, on nous apporte une serviette en plastique à l’effigie de l’animal. Coté dégustation ? Oui, le plaisir y est. Une chair bien tendre – absolument pas spongieuse, juste saisie et servie tiède. Le contrat est rempli. Sel, poivre, mayonnaise, ou encore sauce tomate, c’est à vous de l’accommoder. 

Je ne manquerai de souligner un tout autre point positif des lieux : malgré une affluence certaine – y compris en début de semaine, l’accueil ne manque pas d’être chaleureux, avec un service soucieux du bon déroulement du repas. Agréable ! S’il faut y émettre un bémol, il irait sur l’accompagnement des vins. Absence de choix pour le vin au verre, qui lorsque l’on ne souhaite pas marier son homard à du blanc, ne reste qu’un Cahors – nettement plus approprié à la cote de bœuf.

Restaurant Les Pinces – 29 rue du Bourg Tibourg, 75004 Paris.

Newsletter inspirante

Articles pour vous

Newsletter inspirante

À découvrir

Savourez notre

newsletter inspirante