Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

Où manger en Toscane ?

Avez-vous prévu de partir en Toscane cet été ? Si la réponse est oui, cet article est fait pour vous.Ma meilleure amie, semi-expatriée à Florence depuis maintenant un an, m’a fait découvrir en août dernier les merveilles culinaires de cette très jolie ville et de ses alentours. Depuis ces vacances, je n’arrêtais pas de me dire que je devais partager tout ce que j’avais eu la chance de découvrir et de déguster. Le problème est que je n’avais noté aucun nom de restaurant, ni endroit, ni rien…

Je répare aujourd’hui mes torts !

Quand mon amie blogueuse Virginie (du blog A Taste of My Life) m’a annoncé hier qu’elle partait en Toscane, j’ai tout de suite contacté ma meilleure amie afin qu’elle me transmette quelques unes de ses trouvailles et bonnes adresses. Il y en avait tellement que nous avons décidé d’en faire un article.

Je laisse donc le clavier à ma copine Daovali qui va vous raconter ce qu’il ne faut surtout pas louper à Firenze si vous êtes un fin gourmet doublé d’un bon appétit…

En 2011, moi, petite étudiante lyonnaise, part vivre dans la Toscane des Medicis pour étudier l’Histoire de l’Art. Florence… Son Dôme, son Ponte Vecchio, son David… Bon synopsis pour une comédie romantique à l’huile d’olive, non? Bref, Firenze est magnifique mais ce n’est pas le petit David qui allait me nourrir et me faire passer du bon temps.

J’ai donc débarqué un beau jour avec trois grosses valises et, pas de chance pour moi, avec seulement deux bras. Au revoir petit bus Eurolines. Quoique, douzes heures en ta compagnie m’ont amplement suffi.

Certes, il existe des moyens plus rapides pour atteindre la ville mais comme vous l’avez tous  déja deviné, l’étudiant Erasmus a un budget serré. L’étudiant en général a un budget serré…Mais qui dit étudiant, dit aussi bons plans !

On veut tous manger bon, local, raisonnable (voire pas cher) avec, si possible un cadre sympa. Pour Florence, plus de problème, j’ai à présent la solution. Par ici les loulous !

Espresso ?

Pour le café pas cher, avec en prime la vue sur le Dôme et la terrasse couverte (qui n’est pas du luxe en été), j’appelle la Caffeteria della Biblioteca delle Oblate. A partir de 19h, formule apéritif et concert de jazz gratuits.

Pour une ambiance un peu plus intimiste, « comme à la maison », on se dirigera plutôt vers la Cité. A La Cité, on s’y sent bien, on peut consulter des bouquins sur de confortables canapés et on peut même les acheter (les bouquins, pas les canapés).

Si vous avez le mal du pays, sachez que, non loin de la Cité, se trouve le Volume, dans le quartier de Santo Spirito.

Au Volume, les crêpes sont préparées par un vrai breton et le cadre est vraiment trop chou (c’est également le quartier le plus animé le soir).

Enfin, ma toute dernière découverte en la matière est l’étonnant Caffé Letterario delle Murate. Il s’agit d’une ancienne prison reconvertie en à peu près tout ce que l’on veut : bookshop, galerie d’art, café, restau, concerts, projections de films… Bon à savoir : tous les événements y sont gratuits.

Une petite (grosse) faim ?

Si je devais donner une liste de bons restaurants Florentins, ce serait celle-ci.

Da Anita. Une cuisine typiquement toscane dans un établissement tenu par trois frères en souvenir de leur mère qui s’appelait…Anita.

On y mange bien, c’est simple et copieux (crostini, pasta, bruschette…). La déco est sans prétention, limite cliché, mais on s’en fiche, car les frères sont sympas et font de jolies ristournes !

Acqua al dueVient ensuite le NapoLeone. On pourrait d’abord être surpris par le cadre de ce restaurant (terrasse avec vue sur le parking) mais la coquetterie de l’intérieur vous fera rapidement passer à autre chose. On pourrait également être étonné à première vue par les prix pratiqués. Un conseil, prenez un plat pour deux : les italiens, côté quantité, sont plus que généreux !

Enfin, l’Acqua Al Due. Un prix plus élevé que les précédents mais qui reste abordable. Aucun mot ne me vient à l’esprit pour décrire à quel point la cuisine y est savoureuse… Prenez le menu dégustation, c’est tout ce que j’ai à dire.

Regina ? Margarita ?

Ah, la fameuse pizza… On distinguera d’ailleurs la pâte épaisse de la pizza napolitaine à celle, plus fine, de la toscane.

San Donato in Poggio

Moi je préfère la pâte fine, donc je vous propose de nous éloigner un peu de Florence pour nous diriger vers San Donato in Poggio, à La taverna di Ciccino.

Ciccino est cool, Ciccino parle un peu anglais, un peu francais. Ciccino fait une pizza nutella mascarpone et à la fin du repas, Ciccino offre le limoncello. Le dernier, mais pas le moindre : Cicinno dispose d’une terrasse en plein coeur d’un des villages les plus typiques de Toscane, niché sur tout en haut d’une colline.

Et, ah oui, j’oubliais, Cicinno fait des vidéo. Il s’agit du Ciccino Show…

2 ou 3 boules ?

Pour terminer un dîner italien, quoi de mieux qu’une glace?

Gelateria dei NeriJe n’ai pas de glacier vraiment fétiche ici à Florence (mais sachez que la majorité dépassent de loin les glaciers français).

Côté classiques, on se rendra chez Grom, chez Perche No et à la Gelateria dei Neri.

Certains glaciers semblent être, à première vue, relativement classiques. Ils se distinguent néanmoins par quelques uns de leurs parfums. Je pense notamment à Vivoli pour sa glace aux noisettes et à Badiani pour son « Buontalenti » unique.

Côté rapport/qualité prix, je vous recommande la Carraia avec son imbattable « petit » pot à 1.80 euros qu’on a du mal à finir !

Ce petit tour culinaire s’arrête ici.

J’ai encore quelques adresses en réserve mais je les garde pour moi héhé, qu’est-ce que vous croyez ?!

Allez, ciao et buon appetito !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

Newsletter inspirante

Articles pour vous

Newsletter inspirante

À découvrir

Savourez notre

newsletter inspirante