Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

Peut-on toujours manger des sushis ?

Il y a un peu plus de dix ans, les sushis débarquaient en France boostés par une image chic et glamour. Aujourd’hui, dans le contexte environnemental que nous connaissons, est-il bien raisonnable de s’évertuer à manger du (mauvais) poisson ?

Les sushis étaient dans nos films, nos séries et tout le monde avait l’air de penser que c’était bon pour la santé. Ils m’avaient eue comme ça, j’ai continué à en manger et j’ai même appris à les faire car le business s’est déployé à vitesse grand V, à coup d’ateliers cuisine et de sushis kit. Le petit resto vietnamien de mon quartier (tenu par des chinois) s’est même mis à servir des plateaux de sushis. Je nageais en pleine confusion mais je continuais à commander des plateaux de 12 pièces à déguster en regardant Love Actually, c’était toujours mieux qu’une quatre fromages en ce qui concerne mon amour-propre.

thon rouge

Puis il a fallu que ça arrive, après des kilomètres de sushis avalés sans éprouver la moindre culpabilité, je suis tombée sur le livre de Jonathan Safran Foer, Faut-il manger les animaux, qui m’a simplement bouleversée. En fait, il a mis le doigt là où ça fait mal : je me voilais la face sur l’origine du poisson que je mangeais et les conditions dans lesquelles il avait été élevé. Ces derniers vivaient à 30 000 dans une baignoire et se transmettaient joyeusement des maladies dégueulasses (merci les antibiotiques). Le poisson que je mangeais n’avait jamais connu l’océan. Bien-sûr, certains se sont insurgés contre la consommation excessive de thon rouge, mais d’autres espèces sont menacées d’extinction depuis. On n’en parle pas.

Je me suis mise à faire des recherches sur les autres magasins de sushis, plus chers, plus élégants avec des « sushi box » crées par des chefs largement connus. Je me disais qu’avec un mec aussi sympatoche et respectable en vitrine, ça ne pouvait être que de la bonne came ? Oh que tu peux être naïve parfois Martine… Que nenni.

plateau sushi

J’ai arrêté les sushis comme ça, trahie et déçue. Par moments, j’ai encore très envie d’en manger et je n’ai pas trouvé d’autre alternative que les poissonniers de Terroir d’Avenir qui préparent des sashimis chaque vendredi, sans brochette au fromage, certes, mais avec un poisson de compétition. Quand je suis à deux doigts de craquer, je regarde un petit reportage sur l’élevage intensif qui a l’effet d’une vraie piqûre de rappel. À quelques jours de la COP21, c’est des questions qu’on devrait tous se poser, non ?

Et vous, vous mangez des sushis ?

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

Newsletter inspirante

Articles pour vous

Newsletter inspirante

À découvrir

Savourez notre

newsletter inspirante