Les food scanners ont envahi les smartphones Français

Pour commencer 2019, un état des lieux des tendances en consommation alimentaire s’impose ! Vous n’êtes pas sans savoir que de nombreuses guerres contre la malbouffe, la fakebouffe, le tout préparé, la consommation de viande à outrance, les compositions louches sur les étiquettes des produits (…) ont été déclarées et ont atteint un pic ces derniers temps.

En 2019 et plus que jamais, les consommateurs demandent du healthy, de la transparence, de l’honnêteté, des méthodes respectueuses de la nature et de l’environnement, des produits sains de qualité, de proximité, issus du commerce équitable. Les labels tels que AB, Label Rouge, IGP sont de vigueur et séduisent un nombre croissant de consommateurs.

D’après le site du ministère de l’agriculture et de l’alimentation « 69% des consommateurs s’intéressent à l’impact de leur alimentation sur leur santé et 61% à son impact sur l’environnement ». De nos jours, environ 6% de la population suivrait un régime alimentaire parmi les suivants : végétarien, sans gluten, vegan, crudivore ou encore flexitarien (chiffres issus de juillet 2018).

Dans un saladier, versez toutes ces merveilleuses pratiques alimentaires, ajoutez-y la grande tendance du digital. Mélangez bien la préparation et vous obtiendrez les applications mobiles de food scanner ! Ah zut vous connaissiez la recette ? Pas tous, ok, hé bien ces applications vous fournissent en un clin d’oeil une analyse détaillée de vos produits préférés et de leurs compositions. C’est parti pour un petit listing de ces applications mobiles

1. Yuka

L’incontournable référence des applications de scanner alimentaire est bien évidemment « Yuka ».

Télechargé plus de 5 millions de fois, cet outil a su devenir indispensable lors de la tâche hebdomadaire des courses.

Une fois le produit scanné, vous obtiendrez :

  • dans l’onglet synthèse, le niveau de qualité du produit. En rouge, « mauvais »; en orange, « médiocre »; en vert clair, « bon » et enfin en vert foncé, « excellent ».
  • Dans l’onglet historique, tous vos produits précédemment scannés ainsi qu’une fiche produit pour chacun d’eux. Vous aurez donc accès à la quantité de calories, de graisses saturées, de sel, d’additifs, de protéines, de fibres, de sucre. Vous aurez confirmation ou non du label « Bio »    présent sur les produits.
  • La réelle valeur ajoutée de cette application est que si un produit qui a un impact négatif sur la santé, « Yuka » vous recommande un produit équivalent de meilleure qualité.

 

2. Les applications associées à Open Food Facts

Un petit point info est nécessaire pour la suite de cet article. Nous allons vous parler du Nutri-Score, l’information nutritionnelle conçue dans le cadre du programme National Nutrition Santé. L’objectif est de simplifier et de résumer les informations présentes sur les packaging des produits. Sur ceux préemballés, cet étiquetage est obligatoire. Pour en savoir plus sur le Nutri-Score c’est par ici.

Open Food Facts est une base de données collective sur les produits alimentaires. Cela signifie que dans ce projet citoyen, tout le monde peut y ajouter des produits en complétant leurs informations. Cette base de données est utilisée par les applications : « Is my food good ? », « Scan Eat », « ScanUp », « BuyOrNot » (appli lyonnaise) et « Y’a quoi dedans ».

Sachez qu’il existe également une application Open Food Facts avec, en plus du NutriScore, le score NOVA pour les aliments ultra-transformés (et sur Android en particulier plusieurs fonctions, du genre « alertes allergènes »). Pour le moment c’est plus de 500 000 utilisateurs actifs et très engagés qui ajoutent des produits dans la base.

Les applications « Is my food good ? », « ScanEat », « ScanUp »  utilisent également le « Nutri-Score ».

Après avoir scanné votre produit vous aurez accès aux ingrédients le composant. Sur l’application vous pourrez suivre les statistiques de votre consommation, créer vos listes de courses. Vous pourrez vous constituer un profil avec vos critères et allergènes. Enfin, en bonus vous pourrez suivre l’actualité des domaines de la nutrition et de la santé.

« BuyOrNot » a été conçue par les créateurs de la plateforme collaborative I-boycott. Ce Yuka à la lyonnaise permet de connaître l’impact environnemental des produits achetés. En scannant votre produit, vous aurez alors accès à l’indicateur Nova permettant de connaître le taux de transformation du produit sur une échelle de 1 (pour les produits naturels) à 4 (pour ceux industriels). BuyOrNot fournit des informations précieuses quant à l’impact sociétal de la marchandise. Nous pouvons alors remonter jusqu’à l’industriel ou la multinationale qui se cache derrière ce produit et si la société en question est mêlée à un scandale ou est la cible d’une campagne de boycott. Par exemple, les marques Coca-Cola et Lu ont dernièrement été dénoncées par l’association pour pollution plastique et surconsommation d’huile de palme pour l’autre. L’objectif à long terme de l’association I-boycott est d’accompagner les entreprises dans des démarches responsables en impliquant les consommateurs.

En plus du Nutri-Score, ScanUp donne accès au score Siga qui évalue également le niveau de transformation des aliments et ingrédients qui le composent. Siga a effectué avec son comité d’experts scientifiques un décryptage de près de 15 000 ingrédients et additifs, pour construire une échelle de 8 groupes allant du moins au plus transformé. Ce score est plus précis que l’indicateur Nova utilisé par « BuyOrNot ».

3. Y’a quoi dedans

L’application « Y’a quoi dedans » a été conçue par Système U pour que ses propres clients connaissent tous les ingrédients des produits U et de ses concurrents, à commencer par les substances dites polémiques. En réalité, en proposant sa propre application, la marque U répond à la dénonciation de Serge Papin qui en analysant des produits, avait repéré ces fameuses substances polémiques. La différence de cette application avec les autres ? Pas besoin de se créer de compte, pas de notes attribuées aux produits, enfin, les données des consommateurs ne sont ni conservées ni utilisées. « Y’a quoi dedans » utilise également les informations depuis la base de données « Open Food Facts ».

4. Kwalito

L’application « Kwalito » effectue une analyse de la composition des produits en fonction des critères ou filtres que vous aurez préalablement programmés.

Si vous avez des régimes alimentaires bien précis ou que vous présentez des allergies, cette application est définitivement faite pour vous.

Petit récapitulatif ?

Notre top chez Cru

Chez Cru, nous sommes très sensibles à l’alimentation saine, de bonne qualité et surtout respectueuse des valeurs sociétales. Nous avons pu analyser 3 différents types d’applications aux objectifs différents.

« Yuka », « Scan Eat », « ScanUp » et « Y’a quoi dedans » vous indiquent si le produit en question est de bonne qualité, s’il est composé d’ingrédients nocifs pour la santé.

« Kwalito » filtre les aliments en fonction de votre profil, de votre régime alimentaire et de vos allergies.

Pour finir, « BuyOrNot » est notre application préférée car pour commencer, elle est lyonnaise ! Plus sérieusement, c’est de loin l’application la plus complète et la plus en phase avec nos attentes. Il est certes très intéressant de connaître en détails la composition des produits, mais c’est encore mieux d’avoir en prime, l’impact sociétal des marchandises.

Nous restons persuadés que ces applications améliorent notre quotidien et nous responsabilisent en tant que consommateurs. Affaire à suivre donc dans les années futures. En espérant que les grands groupes se tournent également vers ces démarches responsables 🙂

Articles pour vous

À découvrir

Pin It on Pinterest