L’ail noir, la tendance culinaire qui rime avec patience

L’ail noir, une tendance culinaire que tu n’as pas encore explorée ? Prends tes chaussures de montagne et ta gourde, car c’est un sacré périple.

L’ail noir, qu’est-ce que c’est ?

Avant tout, pour passer à la préparation de l’ail noir il te faudra 3 qualités :

  1. Être patient ! Si ce n’est pas le cas, ferme cette page, et retourne swipe right pour trouver l’amour, et swipe up pour avoir la référence de ce petit pull si doux.
  2. Vivre avec des gens qui aiment VRAIMENT l’ail, car tout chez toi va sentir l’ail, même ton petit pull si doux.
  3. Ne pas être un vampire, sinon tu meurs.

Di Ail Why

L’ail noir, si tu veux en fabriquer chez toi, il te faudra compter entre 20 et 40 jours, oui JOURS. Car l’ail noir est en fait un ail blanc (j’allais dire un “ail normal” mais c’est un peu raciste) qui a cuit pendant un sacré bout de temps, à basse température. Par exemple dans un cuiseur à riz sur la fonction « maintien au chaud » pendant 12-20 jours. Ce qui va déterminer le moment où tu le sors, c’est qu’il devra être complètement noir. Tu pourras ensuite le laisser sécher entre 7 et 20 jours. Plus tu attends plus il sera sucré.

Autre technique, fermenté dans de l’eau de mer pendant 30 à 45 jours, à une température de 80°C et à un taux d’humidité constant. 15 à 20 jours de séchage sont ensuite nécessaires pour que tes petits aulx soient tout noirs et tout doux (comme ce petit pull déniché sur l’insta de JessikaMode). Pourquoi donc vouloir noircir ces aulx ? (ouais un ail, des aulx quoi…TMTC, t’as appris ça en CE2 normalement).

Dans un premier temps, c’est tout simplement parce que, une fois fermenté et séché, les pouvoirs de l’ail sont décuplés (antioxydant, etc). Il contient une double dose de phosphore comparé à l’ail blanc. Son odeur a disparue (forcément elle est dans toute ta maison) et ce qui nous intéresse le plus, son goût est différent : un peu acide et sucré, comme une sauce soja ou un vinaigre balsamique. Ca donne plein d’idée de recettes !

Apparemment, “l’ail noir à un goût d’umami”. L’umami c’est la 5ème saveur après l’acide, le sucré, le salé et l’amer. En Asie du moins, parce qu’en France, je n’ai pas encore bien cerné ce que c’est et personne n’a pu me l’explique. Dis-toi bien qu’il y a même un débat scientifique dessus…

En tout cas l’ail noir, c’est la folie sur les internets, il est qualifié de super-aliment, ou alors d’alicament (médicament alimentaire) C’est Tintin au pays de l’ail noir.

Niveau cuisine c’est aussi la fête, tu peux vraiment t’en servir partout, comme un condiment : sur des pappardelles à la crème de parmesan. Comme de l’ail normal : dans la poêle en y faisant sauter des crevettes, ou encore dans un houmous, un cake, une ratatouille….essaie donc et tu m’en diras des nouvelles.

Aulx revoir et Ail bientôt.

2 Commentaires
  • Bensalem Nouri
    Publié à 12:08h, 28 novembre Répondre

    J’ai bien rigole. Le ton de l’article et l’humour je valide. Bon la préparation en revanche me donne finalement moins envie de tester même si j’aime énormément l’ail

    • Quentin Caillot
      Publié à 09:03h, 05 décembre Répondre

      Il ne reste qu’une solution alors, le tester au restaurant :p

Publier un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest