Écotable, la communauté de la restauration durable

On connaissait les traditionnels Michelin et Gault&Millau ou encore le label « fait-maison » pour distinguer un restaurant. Côté restauration durable, découvrez Ecotable, qui valorise les tables éco-responsables.

Depuis le début de l’année,  un nouveau label a vu le jour chez les restaurateurs et commerces de bouches. A la manière du Guide Michelin, les établissements peuvent cumuler jusqu’à 3 écotables grâce à l’association éponyme. La volonté du label ? Former une communauté de restauration durable et participer à l’émergence d’une restauration respectueuse de l’environnement et de notre santé.

Le constat d’Écotable

Ecotable a fait le constat que la restauration représente aujourd’hui en France 5,6 milliards de repas. Avec l’industrialisation et les nouveaux procédés de production de masse, notre alimentation s’est transformée. Utilisation de pesticides, transports à travers le monde, émissions de gaz à effet de serre, autant de causes qui favorisent la pollution et les problèmes de santé publique. Face à l’augmentation de la population (et donc de la demande), le secteur de l’agroalimentaire sera demain, l’un des plus touché par le changement climatique.

La bonne nouvelle est que les français ont pris conscience de leur impact sur l’environnement. Aujourd’hui, nous veillons de plus en plus à limiter l’impact de notre consommation sur notre santé et sur la planète. Côté restaurants, plus de 9 français sur 10 souhaitent voir plus de produits, locaux, bio et faits maison à la carte. Et parmi eux, plus d’un tiers sont prêts à payer plus chers pour avoir des produits frais. La transparence fait aussi partie des préoccupations des français. L’intérêt pour savoir ce qu’il se trouve dans nos assiettes est grandissant. C’est pourquoi l’information sur la qualité mais aussi l’impact sanitaire et environnemental devient primordiale. En revanche, malgré les efforts fournis par les restaurateurs et commerces de bouche en terme de cuisine durable, il est difficile pour le consommateur des les identifier. Et c’est là qu’Écotable rentre en scène.

lulu-la-nantaise-écotable

© Lulu la Nantaise, restaurant labellisé Ecotable à Paris. Plus d’info ici

Une solution personnalisée

Afin de répondre à cette problématique à la fois de transparence et de restauration durable, Écotable prévoit des actions qui s’organisent en trois étapes.

Tout d’abord le référencement des restaurateurs et commerces de bouche éco-responsables. Les établissements qui souhaitent rejoindre cette communauté doivent répondre à un questionnaire d’éligibilité en ligne. A l’issue de cette analyse, l’association se rend sur place pour vérifier les critères d’admission et décerner une note sur 100 attribuée selon 8 catégories telles que le tri des déchets, le gaspillage ou encore la provenance des produits. Ces derniers seront ensuite classés selon trois niveaux qui correspondent à leur implication en terme d’actions durables et ce pour un an.

En effet, plus un établissement aura une démarche responsable, plus il disposera « d’écotables ». 1 écotable pour un établissement avec une marge de progression importante, 2 pour celui ayant déjà établi sa transformation et 3 pour celui qui devrait être un exemple pour tous. Les adhérents peuvent également bénéficier de badges (11 au total) tels que « zéro déchet », « bio » ou « locavore ». Détails des critères ici

Mais la volonté d’Écotable n’est pas de créer un énième label pour les restaurateurs et commerces de bouche. L’idée est de fédérer l’ensemble des adhérents autour de cette communauté. Ceci permet ainsi un accès à un réseau de prestataires investis dans une démarche durable. Eleveurs, pêcheurs ou encore producteurs respectueux de l’environnement sont mis en relation avec les établissements Écotable. L’association va même jusqu’à proposer des rencontres entre professionnels. Le but est de développer les bonnes pratiques mais aussi pour échanger et se soutenir dans leur démarche.

Enfin, le réseau favorise un accompagnement sur-mesure selon les besoins des restaurateurs. Ensemble, ils évaluent les perspectives d’amélioration de chacun. Grâce à un état des lieux précis, l’association met en avant les points forts et faibles des établissements. L’accompagnement prend en compte la totalité de la démarche éco-responsable du restaurant se fera ensuite selon 8 critères tels que l’approvisionnement, le recyclage ou encore la consommation d’énergie.

Aujourd’hui, le réseau est composé d’un peu moins de 50 établissements et devrait continuer à contaminer le reste de la France !


Pour en savoir plus sur Ecotable, rendez-vous sur leur site

Articles pour vous

Newsletter inspirante

À découvrir