Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

Nous allons vous faire aimer (et cuisiner) le maïs

Souvenez-vous, il y a quelques mois, nous nous lancions le défi de vous faire aimer des aliments délaissés de notre quotidien. Aujourd’hui on vous fait aimer… le maïs !

Ressassant les mauvais souvenirs d’enfant « si tu n’en manges pas, tu n’auras pas de dessert ! » ou bien tout simplement peu intéressant à vos yeux, nous nous sommes donnés pour mission de vous (nous) faire changer d’avis !

Dites bye bye aux préjugés, et bonjour à la découverte de nouvelles saveurs. De l’eau a coulé sous les papilles, qui ont pris un peu de complexité. Elles doivent savoir que le maïs n’est pas seulement bon pour agrémenter une salade composée ou faire du pop corn !

Les présentations

Originaire d’Amérique, où il est majoritairement cultivé, le maïs est souvent considéré comme un légume mais c’est en fait une céréale.

Il existe une multitude de variété mais on en distingue surtout 3 grands types :

  • le maïs grain, étant à la base de la production de la semoule de maïs, la polenta, les tortillas, les corn flakes, mais surtout utilisé pour l’alimentation animale.
  • le maïs farine, qui comme son nom l’indique, est utilisé pour fabriquer de la farine,
  • le maïs doux, destiné à l’alimentation humaine.

Ce dernier type est récolté entre juillet et octobre à partir de variétés choisies pour la qualité de leurs grains à peau fine et à saveur sucrée. On le retrouve alors frais, en épi (sous vide le plus souvent) ou bien en conserve ou surgelé.

On pourrait également rajouter à ces variétés le maïs à souffler, surtout consommé aux Etats-Unis et en France sous la forme de popcorn.

C’est l’intérieur qui compte

Riche en nutriments et en antioxydants essentiels pour protéger l’organisme, le maïs présente de nombreux avantages pour la santé. Son taux élevé en fibres aide également à rester en forme et favorise une bonne santé digestive.  On y trouve d’ailleurs 3 fois plus de vitamine B2 que dans les légumes frais. Sa grande teneur en magnésium est également bénéfique pour l’équilibre nerveux et musculaire

Alors pourquoi se priver ?

En tout cas, les adeptes des régimes spécifiques l’ont bien compris eux. Exempt de gluten, le maïs est tout d’abord une alternative utile dans un régime qui sans gluten. Les flexi/végétariens y voient un aliment aux apports intéressants. Maintenant passons aux choses sérieuses : comment on le cuisine ?!

A chaque conditionnement sa recette

Comment révéler le meilleur de cet aliment qui parait si « basique » ? En fonction de son conditionnement nous vous proposons des recettes qui vont vous faire changer d’avis!

1. En grains (sec)

La « mazamorra » est une recette d’origine colombienne, pays où le maïs fait partie de l’alimentation quotidienne. Nous vous proposons ce plat ressemblant un peu au porridge puisqu’il est en fait mélangé avec du lait et du sucre. A déguster au petit déjeuner, en collation ou bien au goûter. On vous a déniché une petite recette juste ici.

2. En épis (frais ou sous vide)

Simple et efficace, on connait tous l’épis de maïs grillé. Une valeur sûre, que l’on peut agrémenter de mille et une manière. Pourquoi ne pas tester cette recette d’épis de maïs grillé au four et beurre épicé ? Sinon, pour quelque chose de plus frais, retrouvez une recette de salade de quinoa et maïs grillé au gout d’été.

maïs grillé

3. En conserve (ou surgelé)

Le « corn chowder » ou bien chaudrée de maïs en français canadien est un plat typiquement Nord-Américain très répandu au 19e siècle. C’est en fait une soupe à base de maïs où l’on rajoute à son goût, des pommes de terre, du porc salé, du poisson, des fruits de mer ou encore du poulet. Voici une recette de chaudrée de maïs au bacon pour les curieux du coin. Sinon sur des bases plus connues, vous pouvez tester ce velouté au paprika fumé, parfumé juste comme il faut.

Pour apprendre à aimer et cuisiner d’autres légumes…

Nous espérons que ces quelques lignes vous auront données envie de cuisiner le maïs et de le déguster sous un nouvel angle.  On se retrouve très vite pour une nouvelle recette sur cet aliment « mal-aimé », alors restez dans le coin ou suivez-nous sur les réseaux sociaux pour ne rien louper !

En attendant, si la faim vous en dit, n’hésitez pas à dévorer nos précédents articles de notre saga de saison.

Le légume : la betterave

La recette : betteraves rôties au thym et au miel et riz acidulé


Lé légume : le navet

La recette : tarte tatin de navet, salade d’herbes et dukkah


Le légume : les blettes

La recette : gnocchi aux feuilles de blettes et ragoût de côtes épicées aux pois chiches


Le légume : le fenouil

La recette : fenouil braisé aux câpres et aux olives

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

Newsletter inspirante

Articles pour vous

Newsletter inspirante

À découvrir

Savourez notre

newsletter inspirante